Archive pour mai 2011

ALLELUIA 7et 8 MAI

Les offices de la semaine à Apt :

Samedi 7 Mai:  Bse Marie Louise de Jésus Trichet .Messe à la cathédrale à 18h30

Dimanche 8Mai : 3eme Dimanche de Pâques. Messe à 10h.30 à la cathédrale.

Lundi 9 Mai: St. Georges Preca . Messe à 18h.30 à N.D. de la Garde.

Mardi 10 Mai: St Damien de Veuster. Messe à 18h.30 à la cathédrale

Mercredi 11 Mai : Ste.Estelle Messe à 18h.30 à la cathédrale.

Jeudi 12 Mai : St Dominique de la Calzada .Messe à 15h à la Madeleine

Vendredi13 Mai : St André Hubert Fournet Messe à 15h30 à l’hôpital

Samedi 14 Mai : St Michel Garicoïts. Messe à la cathédrale à 18h30

dimanche 15 Mai :4° Dimanche de Pâques. Messe à la cathédrale à 10h30

 

 

 

 

Pendant le mois de Mai nous pouvons admirer  deux tableaux de

Mireille Lombard  dans la chapelle de Sainte Anne.

 

Artiste aptésienne, elle les a réalisés suite à la première visite de Jean Paul II en France en 1985.

C’est un hommage à Jean Paul II qui vient d’être béatifié, il sont exposés tout le mois de mai dans la chapelle sainte Anne.

 Nous la remercions.

 

 

Monseigneur Bouchex  un an déjà

                        

          Temoignage

 

il y a un an, le 9 mai 2010. Certes, la ferveur qui entoure toujours notre ancien archevêque n’aura pas, de loin, le même retentissement médiatique mais, pour nous dont il a été le pasteur pendant vingt-quatre ans, cet anniversaire est important, et nous voulons le marquer de notre recueillement, de notre gratitude. J’ai fait partie pendant six ans de son conseil pastoral ; j’ai vu de près, en de multiples rencontres, la finesse de cet homme frêle et rigoureux, qui alliait à quelque chose de mystique une profonde connaissance du « terrain ». Je l’avais connu auparavant, quand il était évêque auxiliaire à Aix-en-Provence ; il avait accepté de venir à Martigues, ville rouge, donner quelques soirées de formation à un tout petit auditoire de chrétiens dont j’étais – c’était patient, profond, pédagogique, fraternel. J’ai retrouvé ces qualités plus tard lorsque, retiré au monastère de la Visitation, il a écrit des ouvrages qui nous proposaient une riche nourriture spirituelle. Merci, père Bouchex, pour votre épiscopat simple en apparence, si fécond en réalité - et pour avoir choisi d’exercer, au cours de votre retraite, un apostolat discret auprès des personnes psychiquement fragiles, à l’hôpital de Montfavet : cela me touche. Terminons ce modeste hommage en vous donnant la parole - vous aimiez dire: « Nous pouvons tâtonner dans notre recherchel’essentiel est d’être vrai dans notre attitude envers Dieu. En le laissant exister pour nous, en lui donnant du temps, il nous fait entrer de plus en plus dans sa présence. Il nous fait connaître de mieux en mieux qui nous sommes : des êtres faits pour lui ». Pour la vérité rappelée, père, et l’enseignement donné, grâces aussi vous soient rendues.

Simone Grava-Jouve

 

 

Le 8 mai, avant et après la messe :

Vente d’objet et vêtements artisanaux d’Equateur.

L’Equateur ! C’est une longue histoire d’amitié et de service entre la paroisse Saint Ruf d’Avignon et ce pays du milieu du monde, aux belles couleurs des Andes et de l’Amérique latine. Chaque année, un groupe de paroissiens part pour Quito et apporte à Padré Pio, un prêtre salésien italien en Equateur depuis plus de 30 ans une enveloppe d’environ 5000 Dollars pour l’aider dans sa mission auprès des petites gens à qui il a donné sa vie. Au retour, chacun a rempli ses valises de tricots, de broderies, de nappes, de tableaux, d’objets multiples achetés à Otavalo, le plus grand marché d’Equateur et dans bien d’autres lieux tout aussi étonnants. En Equateur, il n’y a pas de mot pour dire « Art », les indiens ne faisant aucune différence entre « Art » et « Artisanat ». Ce dimanche 8 mai, l’équipe d’Equateur de Saint Ruf vient à Apt pour nous séduire et nous proposer ce qu’ils ont ramené du dernier voyage. Vous verrez : c’est de l’art à part entière et c’est magnifique

 

 

       Les amis de Berdine se réuniront le jeudi de l’Ascension

                     Le 2 juin 2011 autour d’un aïoli

Venez nombreux rencontrer et soutenir la communauté de Berdine

                         Pour vous inscrire :

              Paulette Bourgue  04 90 74 51 06

              Monique  Roger   04 90 04 75 80

 

 

 

 

 

Les blogueurs réunis à Rome invitent l’Eglise à ne pas avoir peur des débats

ROME- Le lundi 2 mai, au Vatican, le Conseil pontifical pour la culture et le Conseil pontifical pour les communications sociales ont organisé la première rencontre entre des responsables du Saint-Siège et des blogueurs* venus du monde entier. Ceux-ci ont invité l’Eglise à oser davantage et à ne pas avoir peur des débats.

Cette réunion se voulait très ouverte, comme l’a déclaré le président du Conseil pontifical pour les communications sociales, Mgr Claudi Maria Celli, au début de la séance, en précisant qu’il ne s’agissait pas « d’une rencontre de blogueurs catholiques, même si nombre de vous s’inspirent de l’Evangile, mais d’un dialogue respectueux dans la vérité ».

Le père Federico Lombardi, directeur du Bureau de Presse du Saint-Siège, a quant à lui indiqué l’un des aspects importants des blogs pour la communauté chrétienne : « Les blogueurs catholiques sont l’opinion publique dans l’Église. Le magistère conciliaire prévoyait cette réalité, qui n’a pas été tellement développée ». Avec les blogs, qu’il suit régulièrement, il voit maintenant émerger cette opinion publique. Un point a cependant largement émergé des discussions : la naissance d’un nouveau type de présence pastorale sur internet, à tel point que, selon le père Marco Sanavio, la figure du « webpasteur » s’impose aujourd’hui. Une mission qui a émergé plusieurs fois au cours de l’après midi, et qui a été clairement énoncée par l’un des intervenants, François Jeanne-Beylot : « si le Christ venait prêcher aujourd’hui, il n’irait pas sur une montagne ou dans une barque, mais serait sur Twitter ou ouvrirait un blog. L’Église officielle ne peut pas le dire, mais nous, catholiques membres de cette communauté et de cette Église, nous osons le dire ». Et le faire, comme le prouve l’engagement de ces 150 représentants des blogueurs de la cathosphère